• Subcribe to Our RSS Feed

BIOTOP COIFFURE ET BARBE A MOELAN-SUR-MER

Le 19 mai 1980, Jean Hascoët dépose la marque de service

BIOTOP auprès du Tribunal de Quimper.

 

 

BIOTOP : Le concept

Morphopsychologie et Biotop où le respect des équilibres naturels.

  • EQUILIBRE NATUREL : Situation harmonieuse qui se crée dans un milieu.
  • Coupe morphopsychologique
  • Massages de stimulation du cuir chevelu

 

Jean Hascoët


 

 

 

 

 

Coiffer n’est jamais un acte banal…

La perception des nuances entre la nature et l’émotion dégagée par le client ont une grande importance.

J’appréhende la coiffure de mon client dans son ensemble, avec une technique spécifique, tenant compte de l’implantation du cheveu, de la morphologie du visage, de la gestuelle au coiffage et du lieu dans lequel celui-ci évolue.

Une tête est ronde, il faut donc coiffer dans les équilibres, ou plutôt respecter ces équilibres et non coiffer pour corriger. Salvator Dali, disait en citant la gare de Perpignan, que tout point sur une boule est toujours en son centre par rapport à sa surface développée : c’est ainsi qu’il est sage de diriger une coupe.

Avant d’entamer le travail de coupe, un rapide entretien morphopsychologique et environnemental est nécessaire, il se déroule souvent sous forme d’un entretien spontané avec le client.

Au fil de la coupe, mon client prend conscience des changements qui s’opèrent et de l’évolution quant à la ponctuation de l’identité. La corrélation entre le rationnel et l’émotif a ici toute son importance.
Un individu doit pouvoir se retrouver dans l’image qu’il renvoie, afin d’imposer par son reflet les traits majeurs de sa personnalité.

Dans notre société moderne, il est vrai que l’apparence revêt une importance
capitale, elle est notre « carte de visite », c’est une actrice majeure dans
la relation individuelle, professionnelle et sociale.

Ma responsabilité de coiffeur est dès lors engagée, je dois ajuster l’allure
de mon client à ce qu’il est réellement, si cela s’avère nécessaire.

Être un bon coiffeur exige sensibilité, psychologie et humanité… un beau métier !
Puisqu’il s’agit là d’une forme de contribution à véhiculer l’image juste positive.